Final fantasy 1

Publié le par chindan

  Pour commencer la présentation de la série, nous allons parler de Final Fantasy I, l’Adam de la saga, qui est sorti en 1990 sur Nes (Famicom).
Ce FF propose un concèpte révolutionnaire et c’est, aussi, le premier jeu composé du système de combat "tour à tour" qui permet d'affecter une action aux personnages qu'ils effectuent chacun à tour de rôle.
Le jobs system, que l’on retrouvera dans plusieurs FFs, permet d’attribuer une classe tel que guerrier, voleur, ou encore mage à vos personnages. Grâce aux "Jobpoints", vos personnages pourront monter en grade (votre guerrier deviendra chevalier, votre voleur deviendra ninja, …) et aquérir de nouveaux sorts ou de nouvelles capacitées.
Voici un petit aperçu du scénario :
Dans le monde de ff I, la terre dépérit et tout le monde attend quatre héros munis d'une gemme pour revitaliser la planète. Vous incarnerez ces quatres héros sous le nom des "Guerriers de la lumière. Vous pourrez donc diriger un groupe de quatre personnages, quatre aventuriers auxquels vous donnez une classe grâce au Jobs System. Au début, vous éxécuterez des missions diverses: sauver une princesse, le trône... Puis on découvre alors la véritable raison de la dépérition de la terre et vous devrez alors tenter de remédier au problème. Pour cela, il faudra combattre 4 entités maléfiques qui se révèlent être la cause du mal rongeant peu à peu le monde. Il s'agit des 4 entités élémentales : Lich (entité de la terre), Kary (entité du feu), Kraken (entité de l'eau) et Tiamat (entité de l'air). Mais ces quatres entités ne sont hélas pas les seules responsables. En effet, à l'horizon se profile l'ombre d'un être au coeur encore plus sombre. Chaos, véritable responsable de ce désastre terrestre, est un chevalier déchu transformé en démon après avoir été envoyé dans le passé. C'est alors que commence la véritable aventure de nos quatres héros, qui feront tout pour contrer le sombre dessein de cet être diabolique...
 
 
 

Publié dans poubelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article