Rudora no Hihou - Test

Publié le par chindan

http://www.fireemblem.net/cjb/tools/pic/Rudora%20No%20Hihou%20(J)_000.gif Rudora no Hihou. (Le trésor secret des Rudras.)

Date de sortie: 1996 (au Japon).
Support: SuperNes.
Editeur: Square Soft.

"Autrefois quand la Terre était plongée dans le chaos....
Il est dit que les Cieux commanderent au chaos,
Que les cieux octroyerent leurs grands pouvoirs a la Terre,
Et qu'ils apporterent la prospérité.
La vie sur Terre était née....."


Le jeu commence sur une cinématique mettant en place les premiers éléments de l'histoire. Puis on nous propose le choix entre trois scénarios: celui de Sion; un guerrier se préparant au plus grand tournoi de sa vie, celui d'une jeune fille , Riza, qui part a la rencontre de son destin, ou de Salent, un chercheur, dans son travail d'assisatnt. Puis, tres vite, chacun découvre le role qu'il aura a jouer pour sauver le monde, et le compte a rebours est lancé: plus que 15 jours avant la destruction du monde!
Les differents scénarios entraienent le joueur dans tous les recoins de ce monde, jusque dans les cieux ou sous la mer, tout en se recoupant ou se completant. De plus une fois les trois finis, il est possible d'en débloquer un quatrieme. L'histoire se déroule sur 15jours, mais pas de stress! Les jours passent en fonction de la progression dans le jeu, on peut donc prendre le temps de vister, de faire du level up.....

La difficulté est assez variable entre les scenarios, en étant parfois assez élevée, parfois pas assez, ce qui oblige régulierement a faire des scéances de level up. (Se battre le plus possible pour monter les niveaux avant de continuer). Les combats se déroulent au tour par tour. On a le chois entre attaquer, se défendre, utiliser la magie ou un objet. C'est d'ailleur dans le systeme de magie que réside la grande originalité du jeu.
Chaque sort est appelé "Essence de mot". Chaque équipe peut en mémoriser 32.(meme s'il en existe plus de 30 000) Ces sorts se divisent en différentes catégories: celles de feu, d'eau, de Yin de Yang, de vent, de foudre, de Terre de Vide, de soin ou affectant les statistiques (defense, force...). Un menu spécial permet de créer ces Essences de mot, en liant des syllabes issues du syllabaire japonais. Dernier point, ces Essences s'apprenent de différentes facon: en combattant des monstres qui les utilisent, en parlant au personages...ou en experimentant soi meme.

Un autre point fort du jeu, ce sont ces graphismes et sa bande son. Le jeu est en 2D vu de dessus, et bénéficie de graphisme particulierement soignés. Les animations en combats sont variés et vraiment bien réalisées. La bande son partcipe aussi grandement a l'atmopsphere du jeu: les musiques sont jolies, mais ce sont les bruitages qui sont surtout remarquables: le bruit de l'eau et des oiseau en foret, le bruit de la lave en fusion, des vagues, du vent, les monstres qui peuvent crier en combat..... Si bien que quelquefois, on entend plus la musique.
Le jeu est tres poetique, de par son atmosphere et quelquefois son scenario (Par exemple, il faut liberer des papillons pour que le battement de leurs ailes purifient l'air....) . On peut aussi y voir un hymne a l'écologie et la vie.

Les images

Carte du monde
papillons
La carte du monde
Libération des papillons
montagne
nuit
Paysage de montagne
Belle nuit
discution
sous la mer
Planétarium
Sous la mer
combats
village
Combats(beau mais sans plus)
Village(décors precis)

Les notes

Graphisme: 18/20

Des décors soignés, des panoramas superbes et des animations réussies.(pour de la 2D)

Son: 15/20

Des bruitages réussis, des musiques simples mais jolies.

Maniabilité: 16/20

Des menus simples,un systeme de magie novateur qui plait ou pas (raison pour laquelle le jeu fut si impopulaire aujapon .)

Durée de vie: 16/20

Trois scenario plus un, on prend le temps de parler a tous de chercher le plus d'essences de mot possible....

Note générale: 17/20

L'un des meilleurs RPG de la super nintendo, qui n'a malheureursement jamais quitté l'archipel japonais.

 

Publié dans poubelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article